Mission

Les oscillations générées par les sources de vibrations sont propagées et transmises à la structure architectonique dans l‘ensemble- elles sont ressenties par les habitants comme vibrations ou oscillations et mènent à la transmission de bruits aériens secondaires, sans oublier qu’elles peuvent même porter atteinte à la structure architectonique dans le pire des cas. Les dérangements du fonctionnement des machines et appareils et instruments de mesure se situant dans le bâtiment ne sont par ailleurs jamais exclus.

Les vibrations sont des oscillations mécaniques de corps solides à effet potentiel de détérioration ou de nuisance.

Les bruits solidiens ou d‘impact ou transmis par les corps solides naissent de la propagation des oscillations dans un milieu solide, contrairement aux bruits aériens. Les bruits fluidiques proviennent des vibrations dans des liquides.

Le mode de transmission des oscillations et / ou vibrations peut se produire dans différents milieux par alternance.

L‘atteinte d‘une protection antivibratoire des bâtiments est possible via différents moyens :

  1. Réduction des vibrations sur le lieu de leur émission, p. ex. via l‘intégration d‘un système d‘élasticité dans le tracé d‘une ligne de chemin de fer.
  2. Interruption de la transmission des vibrations dans la zone de transmission, p. ex. au moyen d‘un rideau souterrain ou via une protection antivibratoire des murs de la cave.
  3. Désolidarisation des vibrations et bruits solidiens sous les fondations / semelles du bâtiment et sur la face extérieur des murs. Cette manière de procéder est celle exécutée le plus fréquemment.

La majeure partie des mesures de désolidarisation s‘applique aux fondations du bâtiment et concernent ce que nous appelons la stabilité élastique des bâtiments. Les lignes de chemin de fer comptent parmi les principales causes d‘émission et ceci fait que les mesures portent essentiellement sur une stabilité élastique des bâtiments pour des fréquences perturbatrices de 25 à 100 hertz. Les vibrations de cette bande de fréquences sont critiques parce qu‘elles peuvent mener à des résonances des éléments et des bruits aériens secondaires.

La stabilité élastique des bâtiments a donc pour mission de réduire la transmission des vibrations à la structure architectonique à l‘aide de matériaux isolants appropriés, tout en prenant la complexité des influences en considération. Les diminutions du niveau de pression acoustique situé entre 10 et 25 décibels sont facilement possible en fonction de la fréquence en utilisant des matériaux en Regupol® et Regufoam®.

Mission